16h

À bout de souffle

Multilatérale

Les œuvres qui composent ce programme mettent en lumière l’immense palette de timbres que peuvent produire la grande famille des clarinettes ainsi que celle des saxophones : la clarinette contrebasse nous fait part de toute sa profondeur dans Anubis et Nout de Grisey.


L’explosivité du saxophone alto s’exprime de manière parlante chez Bedrossian dans La Solitude du coureur de fond. Inspiré du film onirique de Louis Malle, Black Moon de Johannes Maria Staud explore les sonorités de velours jusqu’à la virtuosité-agressive de la clarinette basse.


L’énergie débordante produite par la clarinette en sib et le saxophone soprano chez Robin dans son Schizophrenia fait éclater la prodigieuse capacité physique des deux instrumentistes et solistes de l’Ensemble Multilatérale que sont Alain Billard (clarinettes) et Miguel-Angel Lorente (saxophones).

En prélude...
Benjamin Attahir
Études obstinées pour saxophone  :
« Obsessionnel » n°1 et « Incisif » n°3
Simona Castria, saxophone
étudiante au CNSMDP, DAI répertoire contemporain

Gérard Grisey

Anubis et Nout

clarinette contrebasse

Frank Bedrossian

La solitude du coureur de fond

saxophone alto

Johannes Maria Staud

Black Moon

clarinette basse

Yann Robin

Schizophrenia

clarinette sib et saxophone soprano

Alain Billard, clarinettes

Miguel-Angel Lorente, saxophones

16h

À bout de souffle

Multilatérale

Les œuvres qui composent ce programme mettent en lumière l’immense palette de timbres que peuvent produire la grande famille des clarinettes ainsi que celle des saxophones : la clarinette contrebasse nous fait part de toute sa profondeur dans Anubis et Nout de Grisey.

 

L’explosivité du saxophone alto s’exprime de manière parlante chez Bedrossian dans La Solitude du coureur de fond. Inspiré du film onirique de Louis Malle, Black Moon de Johannes Maria Staud explore les sonorités de velours jusqu’à la virtuosité-agressive de la clarinette basse.

 

L’énergie débordante produite par la clarinette en sib et le saxophone soprano chez Robin dans son Schizophrenia fait éclater la prodigieuse capacité physique des deux instrumentistes et solistes de l’Ensemble Multilatérale que sont Alain Billard (clarinettes) et Miguel-Angel Lorente (saxophones).

En prélude...

Benjamin Attahir
Études obstinées pour saxophone  :
« Obsessionnel » n°1 et « Incisif » n°3
Simona Castria, saxophone
étudiante au CNSMDP, DAI répertoire contemporain

Gérard Grisey

Anubis et Nout

clarinette contrebasse

Frank Bedrossian

La solitude du coureur de fond

saxophone alto

Johannes Maria Staud

Black Moon

clarinette basse

Yann Robin

Schizophrenia

clarinette sib et saxophone soprano

Alain Billard, clarinettes

Miguel-Angel Lorente, saxophones

16h

À bout de souffle

Multilatérale

Les œuvres qui composent ce programme mettent en lumière l’immense palette de timbres que peuvent produire la grande famille des clarinettes ainsi que celle des saxophones : la clarinette contrebasse nous fait part de toute sa profondeur dans Anubis et Nout de Grisey.

 

L’explosivité du saxophone alto s’exprime de manière parlante chez Bedrossian dans La Solitude du coureur de fond. Inspiré du film onirique de Louis Malle, Black Moon de Johannes Maria Staud explore les sonorités de velours jusqu’à la virtuosité-agressive de la clarinette basse.

 

L’énergie débordante produite par la clarinette en sib et le saxophone soprano chez Robin dans son Schizophrenia fait éclater la prodigieuse capacité physique des deux instrumentistes et solistes de l’Ensemble Multilatérale que sont Alain Billard (clarinettes) et Miguel-Angel Lorente (saxophones).

Gérard Grisey

Anubis et Nout

clarinette contrebasse

Frank Bedrossian

La solitude du coureur de fond

saxophone alto

Johannes Maria Staud

Black Moon

clarinette basse

Yann Robin

Schizophrenia

clarinette sib et saxophone soprano

Alain Billard, clarinettes

Miguel-Angel Lorente, saxophones

En prélude...

Benjamin Attahir
Études obstinées pour saxophone  :
« Obsessionnel » n°1 et « Incisif » n°3
Simona Castria, saxophone
étudiant au CNSMDP, DAI répertoire contemporain

Des rendez-vous singuliers où la parole libère des sons, ou plutôt laisse la place aux sons pour mieux tourner autour d’un mot, d’une notion, d’une idée. Ou comment faire dialoguer les mots qui disent ce que l’on entend avec les sons eux-mêmes.

Blablas et circonférences...

par Clément Lebrun

Des rendez-vous singuliers où la parole libère des sons, ou plutôt laisse la place aux sons pour mieux tourner autour d’un mot, d’une notion, d’une idée. Ou comment faire dialoguer les mots qui disent ce que l’on entend avec les sons eux-mêmes.

Blablas et circonférences...

par Clément Lebrun

Blablas
et circonférences...

par Clément Lebrun

Des blabla, des circonférences… des rendez-vous singuliers où la parole libère des sons, ou plutôt laisse la place aux sons pour mieux tourner autour d’un mot, d’une notion, d’une idée. Ou comment faire dialoguer les mots qui disent ce que l’on entend avec les sons eux-mêmes.

18h

Vivos Voco

5 Ensemble(s)

Cinq ensembles regroupent leurs forces pour rendre hommage à trois compositeurs de trois nationalités et générations différentes.


Le Britannique Jonathan Harvey, immense compositeur disparu en 2012 et trop peu fêté, et, à ses côtés, la Japonaise Noriko Baba dont la musique impressionne par son raffinement et le jeune Français Théo Mérigeau qui nourrit sa musique de son expérience de percussionniste.


Constitué de deux reprises et de deux créations, un programme volontairement éclectique et riche en découvertes.

direction Guillaume Bourgogne • Gonzalo Bustos • Léo Warynski

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Fesard, clarinette • Hélène Devilleneuve, hautbois • Loïc Chevandier, basson • Cédric Bonnet, cor • Laurent Bômont, trompette • Lucas Ounissi, trombone • Caroline Cren, Orlando Bass, piano • Hélène Colombotti, Sylvain Lemêtre, percussion • Pieter Jansen, Léo Marillier, violons • Maxime Désert, alto • Frédéric Baldassare, violoncelle • Didier Meu, contrebasse

Jonathan Harvey

Mortuos plango, vivos voco

électronique

Théo Mérigeau

Points de Maille

Création mondiale • commande Festival Ensemble(s), avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert
flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse

direction, Gonzalo Bustos

Noriko Baba

Au clair d’un croissant
Création mondiale • commande Festival Ensemble(s), avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert
flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse

direction, Guillaume Bourgogne

Jonathan Harvey

Wheel of Emptiness

flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse

direction, Léo Warynski

18h

Vivos Voco

5 Ensemble(s)

Cinq ensembles regroupent leurs forces pour rendre hommage à trois compositeurs de trois nationalités et générations différentes.


Le Britannique Jonathan Harvey, immense compositeur disparu en 2012 et trop peu fêté, et, à ses côtés, la Japonaise Noriko Baba dont la musique impressionne par son raffinement et le jeune Français Théo Mérigeau qui nourrit sa musique de son expérience de percussionniste.


Constitué de deux reprises et de deux créations, un programme volontairement éclectique et riche en découvertes.

direction Guillaume Bourgogne • Gonzalo Bustos • Léo Warynski

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Fesard, clarinette • Hélène Devilleneuve, hautbois • Loïc Chevandier, basson • Cédric Bonnet, cor • Laurent Bômont, trompette • Lucas Ounissi, trombone • Caroline Cren, Orlando Bass, piano • Hélène Colombotti, Sylvain Lemêtre, percussion • Pieter Jansen, Léo Marillier, violons • Maxime Désert, alto • Frédéric Baldassare, violoncelle • Didier Meu, contrebasse

Jonathan Harvey

Mortuos plango, vivos voco

électronique

Théo Mérigeau

Points de Maille

Création mondiale • commande Festival Ensemble(s), avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert
flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse

direction, Gonzalo Bustos

Noriko Baba

Au clair d’un croissant

Création mondiale • commande Festival Ensemble(s), avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse

direction, Guillaume Bourgogne

Jonathan Harvey

Wheel of Emptiness

flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse

direction, Léo Warynski

18h

Vivos Voco

5 Ensemble(s)

Cinq ensembles regroupent leurs forces pour rendre hommage à trois compositeurs de trois nationalités et générations différentes.


Le Britannique Jonathan Harvey, immense compositeur disparu en 2012 et trop peu fêté, et, à ses côtés, la Japonaise Noriko Baba dont la musique impressionne par son raffinement et le jeune Français Théo Mérigeau qui nourrit sa musique de son expérience de percussionniste.


Constitué de deux reprises et de deux créations, un programme volontairement éclectique et riche en découvertes.

Jonathan Harvey

Mortuos plango, vivos voco​

électronique

Théo Mérigeau

Points de Maille

Création mondiale • commande Festival Ensemble(s), avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert
flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse
direction, Gonzalo Bustos

Noriko Baba

Au clair d’un croissant

Création mondiale • commande Festival Ensemble(s), avec le soutien de la Fondation Francis et Mica Salabert
flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse
direction, Guillaume Bourgogne

Jonathan Harvey

Wheel of Emptiness

flûte, clarinette, hautbois, basson, cor, trompette, trombone, piano, percussion, violon I, violon II, alto, violoncelle et contrebasse
direction, Léo Warynski
direction, Guillaume Bourgogne • Gonzalo Bustos • Léo Warynski

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Fesard, clarinette • Hélène Devilleneuve, hautbois • Loïc Chevandier, basson • Cédric Bonnet, cor • Laurent Bômont, trompette • Lucas Ounissi, trombone • Caroline Cren, Orlando Bass, piano • Hélène Colombotti, Sylvain Lemêtre, percussion • Pieter Jansen, Léo Marillier, violons • Maxime Désert, alto • Frédéric Baldassare, violoncelle • Didier Meu, contrebasse