18h • 1ère partie

Espaces mouvants

5 Ensemble(s)

Tout juste un an après sa disparition, les 5 Ensemble(s) rendent un hommage spécial à Paul Méfano. Compositeur et chef d’orchestre, il n’eut de cesse que d’œuvrer pour la création musicale, notamment avec l’Ensemble 2e2m qu’il a fondé et qui est aujourd’hui partenaire du Festival Ensemble(s).


Pour l’occasion, les 5 Ensemble(s) interprètent Ondes, espaces mouvants composée en 1974, une œuvre novatrice à l’époque par son recours au quarts de ton, un traitement instrumental alors peu usuel. Selon le compositeur, « cette pièce, quelles qu’en soient les qualités esthétiques, a pour principal mérite de donner corps à une musique qui ne soit ni descriptive, ni biographique, mais entendue et conçue dans une solitude réelle ».


Dans cette pièce, Paul Méfano répartit les instruments dans l’espace selon un plan précis. L’élément principal, un trio de bois dont chaque musicien joue plusieurs instruments, est placé à gauche au devant de la scène. En fond de scène, un groupe de cuivres et une timbale répondent en écho.Face à eux, deux violons, à droite de la scène, « le plus loin possible », sont le plus souvent sourds aux injonctions du groupe principal.


Sans trahir le projet du compositeur, en raison des conditions techniques de la salle, la spatialisation sera ici reconstituée grâce à des haut-parleurs.

Paul Méfano

Ondes, espaces mouvants
flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, 2 percussions, 2 violons
Direction, Léo Margue

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Liet, hautbois • Bogdan Sydorenko, clarinette • Médéric Debacq, basson • Pierre Remondière, cor • Siméon Vinour-Motta*, trompette • Louise Ognois, trombone • Hélène Colombotti, David Mengelle*, percussions • Léo Marillier, Mathilde Lauridon, violons

* étudiants au CNSMDP
Entre deux concerts, rendez-vous dans le hall pour rencontrer et échanger avec les compositeur•rice•s, ainsi que les interprètes. Un dialogue convivial orchestré par Corinne Schneider, musicologue et productrice à France Musique.

Causette à la buvette

avec Corinne Schneider

20h • 2ème partie

Espaces mouvants

5 Ensemble(s)

Argos Panoptes, création de Demian Rudel Rey, nous fait voyager par le biais de diverses stratégies « scéniques » dans des mondes contrastés inspirés de trois poèmes de l’écrivaine Alejandra Pizarnik. Après une introduction violente, quasi orchestrale, un environnement décousu et pourtant « groovy » se développe au travers d’éléments rythmiques, pour certains inspirés du jazz ou du tango et omniprésents dans la pièce. S’ensuit une sorte de transe homorythmique, puis polyrythmique. L’espace et la géographie de chaque instrument sont aussi importants pour le compositeur. Gestes instrumentaux inhabituels, fusion des instruments par analogie timbrique, polyphonies et sons labyrinthiques déforment en permanence la perception de chaque source sonore.

 

La pièce still de Beat Furrer convoque, elle aussi, les idées d’espace et de mouvance. Le compositeur joue « délibérément avec le changement de qualité de la perception du temps. Au début de la pièce, il y a tant de superpositions que le mouvement n’est plus perceptible, un arrêt est créé. ». La cohérence de l’œuvre tient à l’harmonie mais aussi à la pulsion motrice de la musique, un continuum mouvant d’éléments répétés.

Beat Furrer

still
flûte, hautbois, clarinette basse, saxophone ténor, trompette, trombone, 2 percussions, piano, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse
Direction • Jean Deroyer

Demian Rudel Rey

Argos Panoptes • création mondiale
commande du Festival Ensemble(s)
flûte, clarinette, trompette, percussion, piano, violon, violoncelle, contrebasse
Direction • Gonzalo Bustos
Direction, Gonzalo Bustos • Jean Deroyer

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Liet, hautbois • Bogdan Sydorenko, clarinette • Juliette Herbet, saxophone • Siméon Vinour-Motta*, trompette • Louise Ognois, trombone • Hélène Colombotti, David Mengelle*, percussions • Jean-Marie Cottet, piano • Léo Marillier, Mathilde Lauridon, violons • Cécile Brossard, alto • Élisa Huteau, violoncelle • Didier Meu, contrebasse

* étudiants au CNSMDP

18h • 1ère partie

Espaces mouvants

5 Ensemble(s)

Tout juste un an après sa disparition, les 5 Ensemble(s) rendent un hommage spécial à Paul Méfano. Compositeur et chef d’orchestre, il n’eut de cesse que d’œuvrer pour la création musicale, notamment avec l’Ensemble 2e2m qu’il a fondé et qui est aujourd’hui partenaire du Festival Ensemble(s).

 

Pour l’occasion, les 5 Ensemble(s) interprètent Ondes, espaces mouvants composée en 1974, une œuvre novatrice à l’époque par son recours au quarts de ton, un traitement instrumental alors peu usuel. Selon le compositeur, « cette pièce, quelles qu’en soient les qualités esthétiques, a pour principal mérite de donner corps à une musique qui ne soit ni descriptive, ni biographique, mais entendue et conçue dans une solitude réelle ».

 

Dans cette pièce, Paul Méfano répartit les instruments dans l’espace selon un plan précis. L’élément principal, un trio de bois dont chaque musicien joue plusieurs instruments, est placé à gauche au devant de la scène. En fond de scène, un groupe de cuivres et une timbale répondent en écho. Face à eux, deux violons, à droite de la scène, « le plus loin possible », sont le plus souvent sourds aux injonctions du groupe principal.

 

Sans trahir le projet du compositeur, en raison des conditions techniques de la salle, la spatialisation sera ici reconstituée grâce à des haut-parleurs.

Paul Méfano

Ondes, espaces mouvants

flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, 2 percussions, 2 violons
Direction, Léo Margue

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Liet, hautbois • Bogdan Sydorenko, clarinette • Médéric Debacq, basson • Pierre Remondière, cor • Siméon Vinour-Motta*, trompette • Louise Ognois, trombone • Hélène Colombotti, David Mengelle*, percussions • Léo Marillier, Mathilde Lauridon, violons

* étudiants au CNSMDP
Entre deux concerts, rendez-vous dans le hall pour rencontrer et échanger avec les compositeur•rice•s, ainsi que les interprètes. Un dialogue convivial orchestré par Corinne Schneider, musicologue et productrice à France Musique.

Causette à la buvette

avec Corinne Schneider

20h • 2ème partie

Espaces mouvants​

5 Ensemble(s)

Argos Panoptes, création de Demian Rudel Rey, nous fait voyager par le biais de diverses stratégies « scéniques » dans des mondes contrastés inspirés de trois poèmes de l’écrivaine Alejandra Pizarnik. Après une introduction violente, quasi orchestrale, un environnement décousu et pourtant « groovy » se développe au travers d’éléments rythmiques, pour certains inspirés du jazz ou du tango et omniprésents dans la pièce. S’ensuit une sorte de transe homorythmique, puis polyrythmique. L’espace et la géographie de chaque instrument sont aussi importants pour le compositeur. Gestes instrumentaux inhabituels, fusion des instruments par analogie timbrique, polyphonies et sons labyrinthiques déforment en permanence la perception de chaque source sonore.


La pièce still de Beat Furrer convoque, elle aussi, les idées d’espace et de mouvance. Le compositeur joue « délibérément avec le changement de qualité de la perception du temps. Au début de la pièce, il y a tant de superpositions que le mouvement n’est plus perceptible, un arrêt est créé. ». La cohérence de l’œuvre tient à l’harmonie mais aussi à la pulsion motrice de la musique, un continuum mouvant d’éléments répétés.

Beat Furrer

still

flûte, hautbois, clarinette basse, saxophone ténor, trompette, trombone, 2 percussions, piano, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse
Direction • Jean Deroyer

Demian Rudel Rey

Argos Panoptes • création mondiale
commande du Festival Ensemble(s)

flûte, clarinette, trompette, percussion, piano, violon, violoncelle, contrebasse
Direction • Gonzalo Bustos
Direction, Gonzalo Bustos • Jean Deroyer

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Liet, hautbois • Bogdan Sydorenko, clarinette • Juliette Herbet, saxophone • Siméon Vinour-Motta*, trompette • Louise Ognois, trombone • Hélène Colombotti, David Mengelle*, percussions • Jean-Marie Cottet, piano • Léo Marillier, Mathilde Lauridon, violons • Cécile Brossard, alto • Élisa Huteau, violoncelle • Didier Meu, contrebasse

* étudiants au CNSMDP

18h • 1ère partie

Espaces mouvants

5 Ensemble(s)

Tout juste un an après sa disparition, les 5 Ensemble(s) rendent un hommage spécial à Paul Méfano. Compositeur et chef d’orchestre, il n’eut de cesse que d’œuvrer pour la création musicale, notamment avec l’Ensemble 2e2m qu’il a fondé et qui est aujourd’hui partenaire du Festival Ensemble(s).

Pour l’occasion, les 5 Ensemble(s) interprètent Ondes, espaces mouvants composée en 1974, une œuvre novatrice à l’époque par son recours au quarts de ton, un traitement instrumental alors peu usuel. Selon le compositeur, « cette pièce, quelles qu’en soient les qualités esthétiques, a pour principal mérite de donner corps à une musique qui ne soit ni descriptive, ni biographique, mais entendue et conçue dans une solitude réelle ».

Dans cette pièce, Paul Méfano répartit les instruments dans l’espace selon un plan précis. L’élément principal, un trio de bois dont chaque musicien joue plusieurs instruments, est placé à gauche au devant de la scène. En fond de scène, un groupe de cuivres et une timbale répondent en écho. Face à eux, deux violons, à droite de la scène, « le plus loin possible », sont le plus souvent sourds aux injonctions du groupe principal.

Sans trahir le projet du compositeur, en raison des conditions techniques de la salle, la spatialisation sera ici reconstituée grâce à des haut-parleurs.

Paul Méfano

Ondes, espaces mouvants

flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, 2 percussions, 2 violons
Direction, Léo Margue

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Liet, hautbois • Bogdan Sydorenko, clarinette • Médéric Debacq, basson • Pierre Remondière, cor • Siméon Vinour-Motta*, trompette • Louise Ognois, trombone • Hélène Colombotti, David Mengelle*, percussions • Léo Marillier, Mathilde Lauridon, violons

* étudiants au CNSMDP

Causette
à la buvette

avec Corinne Schneider

Entre deux concerts, rendez-vous dans le hall pour rencontrer et échanger avec les compositeur•rice•s, ainsi que les interprètes. Un dialogue convivial orchestré par Corinne Schneider, musicologue et productrice à France Musique.

20h • 2ème partie

Espaces mouvants

5 Ensemble(s)

Argos Panoptes, création de Demian Rudel Rey, nous fait voyager par le biais de diverses stratégies « scéniques » dans des mondes contrastés inspirés de trois poèmes de l’écrivaine Alejandra Pizarnik. Après une introduction violente, quasi orchestrale, un environnement décousu et pourtant « groovy » se développe au travers d’éléments rythmiques, pour certains inspirés du jazz ou du tango et omniprésents dans la pièce. S’ensuit une sorte de transe homorythmique, puis polyrythmique. L’espace et la géographie de chaque instrument sont aussi importants pour le compositeur. Gestes instrumentaux inhabituels, fusion des instruments par analogie timbrique, polyphonies et sons labyrinthiques déforment en permanence la perception de chaque source sonore.

La pièce still de Beat Furrer convoque, elle aussi, les idées d’espace et de mouvance. Le compositeur joue « délibérément avec le changement de qualité de la perception du temps. Au début de la pièce, il y a tant de superpositions que le mouvement n’est plus perceptible, un arrêt est créé. ». La cohérence de l’œuvre tient à l’harmonie mais aussi à la pulsion motrice de la musique, un continuum mouvant d’éléments répétés.

Beat Furrer

still

flûte, hautbois, clarinette basse, saxophone ténor, trompette, trombone, 2 percussions, piano, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse
Direction • Jean Deroyer

Demian Rudel Rey

Argos Panoptes • création mondiale
commande Festival Ensemble(s)

flûte, clarinette, trompette, percussion, piano, violon, violoncelle, contrebasse
Direction • Gonzalo Bustos
Direction,
Gonzalo Bustos • Jean Deroyer

Matteo Cesari, flûte • Jean-Marc Liet, hautbois • Bogdan Sydorenko, clarinette • Juliette Herbet, saxophone • Siméon Vinour-Motta*, trompette • Louise Ognois, trombone • Hélène Colombotti, David Mengelle*, percussions • Jean-Marie Cottet, piano • Léo Marillier, Mathilde Lauridon, violons • Cécile Brossard, alto • Élisa Huteau, violoncelle • Didier Meu, contrebasse

* étudiants au CNSMDP